Jongleur d’enfants

Jongleur d’enfants

http://www.festivaldebrix.fr/2016/presentation_groupes/cote_ivoire/cote_ivoire.html L’Ensemble artistique AMOUNIA a été fondé par Bozon ZAHOU, surnommé JO, à Grand-Bassam en Côte d’Ivoire.Petit fils d’Albert GOUIN (célèbre artiste qui dans les années 50-70 a parcouru l’Afrique de l’Ouest en popularisant l’art des jongleurs d’enfants), JO est aujourd’hui un danseurchorégraphe reconnu qui perpétue cette discipline d’ordre sacré servie par des chants et des tambours.

ETUDE GENERALE DE LA RÉGION DE MAN , Etude sociologique et démographique 1962

ETUDE GENERALE DE LA RÉGION DE MAN , Etude sociologique et démographique 1962

par M. ALLUSSON https://ireda.ceped.org/inventaire/ressources/civ-1961-1968-onc-man-o4_etude_sociologique_et_demographique.pdf TABLE DES MATIERES La préfecture de Man refuge de nombreuses peuplades ••••••••• 1 1 Le c 1 an, devenu p a r 1 a su i te groupe ou canton, a 1 on g t em p s cons t i tué l’unité politique mais la cellule de développement est le village •• 10 111 -Les traditions ne favorisent pas les initiatives des jeunes. 15 IV La souveraineté du clan et du village sur leur terroir…

Lire la suite Lire la suite

L’araignée et la panthère.

L’araignée et la panthère.

(Dicté par Noba Martin, instituteur stagiaire).Gnon-Sua, le Dieu, veut connaître le plus fort des animauxIl donne une fête. Tous les animaux viennent. L’araignée et lapanthère, les deux camarades, arrivent les dernières. En chemin,la panthère dit à l’araignée : « Le jour de la fête, je lutteraiavec toi, comme je suis grande, tu te laisseras tomber, nousnous partagerons le butin. L’araignée accepte. Arrivée au village,elle va trouver le rat et lui dit : « Frère rat, je voile souventtes terriers avec…

Lire la suite Lire la suite

L’éléphant et le cabri.

L’éléphant et le cabri.

(Dicté par Ouezzou, interprète à Guiglo).Un jour le Dieu a donné un morceau de viande au cabri et unmorceau de viande à l’éléphant. Les deux animaux se sont missur une roche pour manger. Ils mangent. L’éléphant finit sapart. Il demande au cabri : « que manges-tu encore ? » Je mangela roche sur laquelle nous sommes assis. Dès que j’aurais finicela je te mangerai. L’éléphant se dit : un petit animal quimange une roche dure peut me manger aussi. Effrayé,…

Lire la suite Lire la suite

Le singe et la tortue.

Le singe et la tortue.

(Dicté par N’Guessan, instituteur stagiaire à Toulépleu).Le singe et la tortue sont camarades. Le singe va rendrevisite à la tortue. La femme de celle-ci prépare un grand platde riz. Les deux camarades se lavent les mains. La tortue goûte.Le singe s’approche. Il veut manger. Il se gratte, des poux secollent à ses ongles, la tortue lui dit : « Tes mains sont sales »Le singe se relave les mains. Il les frotte, les savonne, lestaches noires ne disparaissent pas. La…

Lire la suite Lire la suite

Le coq et le coucou.

Le coq et le coucou.

(Dicté par N’Guessan, instituteur à Toulépleu).Autrefois tous les oiseaux vivaient dans la brousse.Un jour, une des femmes du Dieu est morte. Les habitantsdu village ont voulu l’enterrer pendant la nuit. Le Dieu a refusé. On fut obligé de rester auprès du cadavre toute la nuit.Le Dieu voyant que les assistants s’ennuient dit : « Faites venirles oiseaux. Ils chantent toujours au lever du soleil ».On appela les oiseaux. Chaque oiseau fit ce qu’il put. Lejour n’apparut pas. Le coucou s’approcha…

Lire la suite Lire la suite

Comment la tortue s’enrichit.

Comment la tortue s’enrichit.

LES GUÉRÉS PEUPLE DE LA FORÊT, Capitaine René VIARDde l’infanterie coloniale, 1934(Dicté par Médy, interprète à Toulépleu).La tortue mâle souffrait de sa pauvreté. Une nuit, elle demandaà sa femme comment il fallait opérer pour trouver del’argent. Sa femme lui répondit que pour s’enrichir sans travailleril suffisait d’emprunter à diverses personnes et de s’arrangerpour que celles-ci ne puissent vous réclamer leur dû.Après maintes réflexions, la tortue alla trouver un grain demaïs, lui emprunta une somme de 1.000 cauris (1) et lui…

Lire la suite Lire la suite