Le coq et le coucou.

Le coq et le coucou.

(Dicté par N’Guessan, instituteur à Toulépleu).
Autrefois tous les oiseaux vivaient dans la brousse.
Un jour, une des femmes du Dieu est morte. Les habitants
du village ont voulu l’enterrer pendant la nuit. Le Dieu a refusé. On fut obligé de rester auprès du cadavre toute la nuit.
Le Dieu voyant que les assistants s’ennuient dit : « Faites venir
les oiseaux. Ils chantent toujours au lever du soleil ».
On appela les oiseaux. Chaque oiseau fit ce qu’il put. Le
jour n’apparut pas. Le coucou s’approcha et chanta trois fois.
Au quatrième chant l’aube commença. Mais ce n’était pas bien
apparent. Le Dieu mit le coucou à côté de lui et fit venir le coq.
Le coq chanta une fois. Au deuxième chant le soleil apparut.
On fit l’enterrement. Le Dieu renvoya le coucou dans la brousse
pour annoncer le lever du soleil aux animaux sauvages. Il
garda le coq au village pour servir de réveil aux hommes.
Depuis ce temps on immole des poulets aux défunts pour
leur servir dans le tertre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.